Nouvelle campagne contre les discriminations et violences subies par les personnes LGBT+ : "Face à l'intolérance, à nous de faire la différence"

Les discriminations, un enjeu de santé publique 

image ma fille est lesbienne      image mon pere est gay

Ces affiches sont à télécharger sur le site de Santé Publique France.

Aujourd’hui, malgré des avancées en termes de droits et une meilleure acceptation sociale, les expériences discriminatoires et les violences en raison de l’orientation sexuelle ou identité de genre sont nombreuses. En 2019, 35 % des personnes LGBT ont fait l’expérience d’au moins une forme de discriminations au cours de leur vie en raison de leur orientation sexuelle ou identité de genre1. Ces discriminations et violences affectent la santé des personnes qui les subissent de manière globale (physique et mentale).

Santé publique France dresse aujourd’hui un panorama des impacts de ces discriminations sur la santé à partir d’une synthèse de la littérature et d’un numéro spécial du BEH et le constat est sans appel. Les conséquences sont nombreuses en termes de troubles psychologiques et identitaires, de consommations de substances psychoactives, de santé sexuelle dégradée, de difficultés de dialogue avec les professionnels de santé et de renoncements aux soins.

L’indignation face aux discriminations, bien que mobilisatrice sur le plan émotionnel, ne suffit plus à faire évoluer les représentations et les comportements. C’est pourquoi, les pouvoirs publics lancent aujourd’hui une vaste campagne avec une approche positive et inclusive. Son objectif est de montrer la diversité des sexualités et des identités de genre et de valoriser leur acceptation pour susciter davantage l’adhésion de tous les publics.

Source : Santé Publique France

En savoir plus :

Dernière mise à jour le 30.06.2021