Accueil > Actualités > Dernières actualités > La grippe saisonniere

Actualités

La grippe saisonniere

La grippe saisonniere.jpg

La grippe est une maladie virale contagieuse qui se transmet par les postillons, la toux, les éternuements.. L’épidémie de grippe saisonnière survient chaque année en France entre les mois de décembre et d’avril. Environ 2,5 millions de personnes sont touchées. La mortalité due à la grippe saisonnière concerne essentiellement les sujets âgés (plus de 90 % des décès liés à la grippe surviennent chez des personnes de 65 ans et plus). Elle est évaluée à environ 4 000 à 6 000 décès en moyenne par an (données de surveillance Santé publique France).

Les symptômes

Les symptômes de la grippe sont les suivants : fièvre généralement supérieure à 38°C, courbatures (douleurs musculaires), mal de tête, grande fatigue, malaise général et signes respiratoires comme la toux. Elle peut s’accompagner aussi de maux de gorge et d’écoulement nasal. Les complications de la grippe sont dues aux virus eux-mêmes ou aux surinfections bactériennes (pneumonie). En période d’épidémie, les grippes compliquées touchent principalement les personnes âgées, les personnes fragilisées par une maladie chronique et les femmes enceintes. Si vous avez ces symptômes, appelez votre médecin traitant et ne contactez le 15 qu’en cas d'urgence.

La propagation des virus

  • par la toux, les éternuements ou les postillons (la projection de ces sécrétions peut atteindre deux mètres, limite de sécurité vite franchie dans les transports en commun, dans les collectivités scolaires, etc.)
  • par contact rapproché avec une personne infectée, par exemple lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main ;
  • par contact avec des objets touchés et contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte, un bouton d’ascenseur,etc …).

Les lieux publics, les lieux confinés et très fréquentés favorisent la transmission des virus. Ainsi, dès les premiers symptômes et en cas de grippe avérée, il est plus sage de rester chez soi pour se soigner, afin de limiter les contacts avec d’autres personnes.

La vaccination

« La grippe peut tuer ». Ce constat rappelle que c’est une maladie grave pour les personnes fragiles chez qui la vaccination reste indispensable. Parce que les virus grippaux sont instables et se modifient en permanence, il faut se faire vacciner tous les ans. Chaque année, un nouveau vaccin adapté à la souche circulante est développé. La protection qu’il confère varie de six à neuf mois. S’il n’est pas efficace à 100 %, le vaccin reste néanmoins le moyen le plus efficace pour réduire les complications graves de la grippe et les hospitalisations.

La vaccination pour qui ?

La vaccination antigrippale (voir le calendrier vaccinal)est recommandée pour les personnes à risque de complications et pour celles qui sont en contact avec ces dernières car elles sont susceptibles de disséminer le virus à leur tour :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus
  • les personnes (adultes et enfants) atteintes de certaines maladies chroniques
  • les femmes enceintes
  • les personnes obèses (avec un indice de masse corporelle IMC ≥40)
  • les personnes séjournant dans un établissement de santé de soins de suite ou dans un établissement médico-social d’hébergement quel que soit leur âge (pour limiter la diffusion du virus dans une collectivité)
  • les professionnels de santé ou tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des sujets à risque
  • l’entourage familial (personnes résidant sous le même toit, nourrice et contacts réguliers,) des nourrissons de moins de 6 mois qui présentent des facteurs de risque de grippe grave
  • le personnel navigant des bateaux de croisière et des avions, et le personnel de l’industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs
  • toutes les personnes désirant éviter la gêne personnelle ou professionnelle occasionnée par la grippe

Des gestes simples et efficaces pour limiter la transmission

  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou utiliser une solution hydroalcoolique
  • Se couvrir la bouche dès que l’on tousse, éternue (dans sa manche ou dans un mouchoir à usage unique) et transmettre ce réflexe aux enfants
  • Porter un masque et limiter les contacts
  • Se moucher dans des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Éviter de serrer les mains, d’embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verre, brosse à dent, serviette de toilette, etc.), éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun) et éviter si possible d’y emmener les nourrissons et les enfants
  • Penser à aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air.

Sources : Santé Pulbique France


Dernière mise à jour le 30.10.2018

Abonnez-vous…