L'agenda du CoDES 04

Atelier de présentation d'outils "Education à la vie affective et sexuelle"

Lundi 6 Octobre 2014
de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 (lieu à définir) Digne les Bains

Ces ateliers permettent aux différents acteurs en éducation pour la santé de se rencontrer afin de découvrir des outils pédagogiques.

Chaque atelier est consacré à une thématique spécifique. Un ou plusieurs outils y sont présentés.

A l'issue de la formation, chaque participant sera en mesure d'utiliser l'(es) outil(s) proposé(s) dans le cadre de sa pratique professionnelle ou dans la mise en place d'actions en éducation pour la santé.

La participation à la journée n'est possible que sur inscription.

L'inscription sera prise en compte dès réception du chèque de 50 € qui sera restitué à l'issue de la formation.

Une confirmation de votre inscription vous parviendra par mail.

Le nombre de place est limité à 15 personnes.

Merci de diffuser cette information à tout votre réseau.

  • Intervenants : Mme DEMOND Emilie Chargée de projet du Pole régional de compétences, Mme VAILLOT Gaëlle Educatrice de santé/Chargée de projets et Mme MAUREL Valérie Chargée de documentation du Co.D.E.S. 04
  • Publics : Professionnels et bénévoles des champs du sanitaire, du social ou de l'éducatif mettant en place des actions de prévention ou souhaitant le faire.

Co.D.E.S 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04 92 32 61 69 Fax 04 92 32 61 72

www.codes04.org

codes.ahp@wanadoo.fr

Programme

Bulletin d'inscription

15 juillet 2014


Un lieu d'écoute jeunes et parents à Digne les Bains

Dès la rentrée de septembre 2014

La Maison des adolescents (MDA), l’ADSEA et le CODES 04 ont souhaité initier un projet pour l’écoute des jeunes et des parents sur Digne avec la volonté de travailler ensemble sur ces missions.

L’ADSEA et la MDA ayant une mission commune d’écoute auprès des adolescents et des parents lancent cet espace mais souhaitent que d’autres partenaires se joignent à eux afin d’élargir les plages du temps d’écoute.

Le CODES 04 accueille cet espace d’écoute au cœur de la commune de Digne les bains renforçant sa mission d’information à l’éducation à la santé.

Dès la rentrée, au Co.D.E.S. 04 - 42 bd Victor Hugo à Digne les bains ( maisons des associations et des syndicats), 1er étage

Les objectifs sont clairs :

• Lieu d’écoute et d’orientation repéré par les adolescents et leurs parents
• Anonymat et gratuité
• Toutes problématiques de nature médicale, relationnelle, sociale, éducative ou d’insertion peuvent y être abordées.
• Évaluation des besoins du jeune accueilli
• Mise en place les orientations nécessaires en s’appuyant sur le fonctionnement d’un réseau départemental de partenaires.
• Apport de l’avis d’un psychologue ou d’un pédopsychiatre
• Accès aux supports d’information en matière d’éducation à la santé


Renseignements, RDV auprès de la Maison des adolescents au 04 92 30 13 96

Plaquette de présentation

15 juillet 2014


Le Chikungunya et la Dengue

Les moustiques peuvent transmettre différentes maladies.


QU'EST CE QUE LE CHIKUNGUNYA ?

Le chikungunya est une maladie transmise par un moustique qui a la particularité de piquer pendant la journée : Aedes albopictus. Il est aussi appelé moustique “tigre” à cause de sa silhouette noire à rayures blanches. Présent depuis des années en Asie, en Afrique, en Amérique et dans l’Océan Indien, il s’est installé, depuis 2004, dans le sud-est de la France.

COMMENT SE TRANSMET LE CHIKUNGUNYA ?

1. Un moustique “tigre” sain pique une personne infectée par le virus.
2. Quelques jours plus tard, le moustique infecté devient contaminant.
3. Ce moustique transmet le chikungunya à une autre personne saine en la piquant.
4. Pendant au moins 1 semaine après l’apparition des symptômes, la personne malade peut contaminer un moustique sain qui pourrait ensuite piquer d’autres personnes et leur transmettre la maladie.
Il faut 4 à 7 jours pour que les symptômes apparaissent chez la personne contaminée par le moustique.

QUELS SONT LES SYMPTOMES DU CHIKUNGUNYA ?

Le chikungunya se manifeste par l’apparition brutale d’une fièvre souvent supérieure à 38.5°C et généralement accompagnée de :

• douleurs articulaires,
• courbatures,
• maux de tête…

Consulter rapidement un médecin en cas de fièvre brutale et de douleurs articulaires.

COMMENT SE PROTEGER ET PROTEGER SON ENTOURAGE DU CHIKUNGUNYA ?

Eliminer les eaux stagnantes, chez soi et autour de chez soi, limite la présence des moustiques.

En effet, ils ont besoin d’une eau stagnante pour pondre leurs oeufs (qui se transforment ensuite en larves) et chaque moustique femelle peut pondre jusqu’à 250 oeufs tous les 2 jours ! De plus, le plus souvent, un moustique ne vole pas à plus de 50 mètres du point d’eau où il est né. Il est donc nécessaire de :

• retirer toutes les coupelles des pots de fleurs,
• mettre à l’abri tous les objets susceptibles de se remplir d’eau de pluie ou d’arrosage
• et nettoyer, une fois par semaine, les endroits où l’eau peut stagner (gouttières, siphons...).

Il faut éviter de se faire piquer pour ne pas attraper le chikungunya
C’est également le meilleur moyen, lorsqu’on l’a attrapé, de ne pas propager la maladie : on évite ainsi d’infecter un moustique qui irait ensuite piquer une autre personne.

Il est donc conseillé de :
• Porter des vêtements amples et couvrants.
• Appliquer sur sa peau des produits anti-moustiques, surtout la journée. Demander conseil à son médecin ou à son pharmacien avant toute utilisation.
• Utiliser des diffuseurs d’insecticide à l’intérieur et des serpentins à l’extérieur.
• Les malades, les bébés et les femmes enceintes doivent dormir sous une moustiquaire, même la journée.
• Si besoin, allumer la climatisation : les moustiques fuient les endroits frais.

Pour plus d'informations :
www.sante.gouv.fr/le-chikungunya.html

Dossier InVs : http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-transmission-vectorielle/Chikungunya

Pour signaler la présence en France du moustique tigre (vecteur de chikungunya et de la dengue)
Un site pratique d’identification des moustiques, plus particulièrement des « moustiques tigres » Aedes albopictus, est en ligne à l’attention du grand public. Destiné à suivre l’évolution de la présence du moustique tigre en métropole, il a été lancé en juin 2014 par le centre national d'expertise sur les vecteurs (Cnev) du Centre de l'Institut de recherche et développement (IRD) de Montpellier, en partenariat avec les opérateurs publics de démoustication et le ministère chargé de la santé. Il permet au grand public de s'informer sur le moustique tigre et de signaler sa présence aux autorités sanitaires. Ce portail de signalement permettra au centre de référence et aux services de santé publique de mieux suivre l'extension de l'implantation du moustique et de mieux prévenir d'éventuelles épidémies.

www.signalement-moustique.fr


LA DENGUE

QU'EST CE QUE LA DENGUE ?

La dengue est une maladie transmise par un moustique qui a la particularité de piquer pendant la journée : Aedes albopictus. Il est aussi appelé moustique “tigre” à cause de sa silhouette noire à rayures blanches. Présent depuis des années en Asie, en Afrique, en Amérique et dans l’Océan Indien, il s’est installé, depuis 2004, dans le sud-est de la France.

COMMENT SE TRANSMET LA DENGUE ?

• Un moustique “tigre” sain pique une personne infectée par le virus.
• Quelques jours plus tard, le moustique infecté devient contaminant.
• Ce moustique transmet la dengue à une autre personne saine en la piquant.
• Pendant au moins 1 semaine après l’apparition des symptômes, la personne malade peut contaminer un moustique sain qui pourrait ensuite piquer d’autres personnes et leur transmettre la maladie.

Il faut 4 à 7 jours pour que les symptômes apparaissent chez la personne contaminée par le moustique.

QUELS SONT LES SYMPTOMES DE LA DENGUE ?

La dengue se manifeste par l’apparition brutale d’une fièvre souvent supérieure à 38.5°C et généralement accompagnée de :

• douleurs articulaires,
• courbatures,
• douleurs derrière les yeux
• maux de tête…

Consulter rapidement un médecin en cas de fièvre brutale et de douleurs articulaires.

Pour plus d'informations :
www.sante.gouv.fr

Dossier InVs : http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-transmission-vectorielle/Chikungunya

Source : Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES)

Le Co.D.E.S. 04 met à votre disposition un dépliant d'information mettant en garde le voyageur sur les maladies transmises par les moutiques dans les pays tropicaux. Le voyageur y trouvera des conseils pour se protéger des piqûres (vêtements couvrants, sprays et crèmes, serpentins, difuseurs électriques, moutiquaires, climatisation, etc...) et des conseils lors du retour en métropole et il apprendra à reconnaître 'LAedes albopictus", moustique tigré responsable de la dengue et du chikungunya. Ce document indique aussi quels sont les produits anti-moustiques corporels les plus adaptés en fonction de l'âge et les produits spécifiques pour femmes enceintes.

Des affiches et des dépliants sont disponibles au Co.D.E.S. 04 sur simple demande soit par téléphone, mail, courrier, fax.

Vous trouverez des documents d'informations en pièces jointes au bas de ce document.

  • Publics : Tout public

Co.D.E.S. 04 - Centre de Ressources Documentaires - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04 92 32 61 69 Fax 04 92 32 61 72

www.codes04.org

valerie.codes.ahp@wanadoo.fr

Dépliant Chikungunya

Outil d'information sur la Dengue

Comment pourrait survenir une épidémie d...

10 juillet 2014


L'hépatite B

Prévenir et prendre en charge l'hépatite virale B : la vaccination et le dépistage

L'hépatite B reste en France un problème de santé publique important. 280 000 personnes âgées de 18 ans et plus sont atteintes d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B. Le nombre annuel de décès associés à cette hépatite B est estimé à 1500 (cirrhoses et cancers du foie). La vaccination contre l'hépatite B constitue un moyen très efficace et bien toléré de prévention. Dépister l'hépatite B chronique permet une prise en charge adaptée des patients et de prévenir les complications.

Afin de rappeler l'importance de l'hépatite B, le Ministère chargé de la santé et l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES) mettent à disposition des documents pour les professionnels et pour le grand public :

- Dépistage de l'hépatite B - Repères pour votre pratique
Coll. Repères pour votre pratique
Dépliant/Flyer
Ce document répond, dans ses grandes lignes, aux principales questions que les médecins peuvent se poser dans leur pratique quotidienne : Pourquoi dépister l'hépatite B? Comment? Qui dépister? Quels sont les zones ou pays à risque d'exposition au VHB? Où faire le dépistage?

- Hépatite B - Les 5 bonnes raisons de se faire vacciner - Adulte
Dépliant/Flyer
Cet argumentaire pour la vaccination contre le virus de l'hépatite B répond aux questions essentielles que peuvent se poser les Français à ce sujet : Comment le virus est-il transmis ? Quelles sont les maladies qu'il peut provoquer et les signes de ces maladies ? Qui doit-être vacciné et à quel âge ? Quels sont les effets secondaires de la vaccination, est-elle remboursée ? Où et par qui se faire vacciner ?

- Hépatite B : Les 5 bonnes raisons de se faire vacciner - Parents
Dépliant/Flyer
Ce dépliant explique pourquoi il est important d’être vacciné dès l'âge de 2 mois contre l’hépatite B. Il rappelle les modes de transmission du virus (sang, relations sexuelles, de mère à nouveau-né lors de l'accouchement). Il rappelle quels sont les signes de la maladie, qui doit être vacciné, quels sont les effets secondaires de la vaccination, où se faire vacciner et quel est le taux de remboursement du vaccin par l'Assurance maladie.

Vous pouvez vous procurer ces documents auprès du Co.D.E.S. 04 soit par téléphone, mail, fax ou courrier.


Cette hépatite est causée par le virus de l’hépatite B (ou VHB) qui se transmet par le sang et les autres liquides organiques (salive, sécrétions génitales).Son délai d’incubation est plus long (entre 30 et 180 jours) que celui du virus de l’hépatite A. Une fois dans l'organisme, le VHB circule dans le sang et atteint son organe cible, le foie. Le VHB est environ 100 fois plus contagieux que le VIH. C'est une maladie très répandue dans le monde.

EPIDEMIOLOGIE

L’hépatite B est un problème de santé publique majeur : on estime que 2 milliards de personnes sont concernés dans le monde, dont environ 350 millions de porteurs d’une hépatite B chronique.
La France fait partie des pays de faible endémie. On estime que l’hépatite B chronique touche environ 0,65% des adultes âgés de 18 à 80 ans, soit environ 280 000 personnes.
Transmission

Le virus se transmet par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales ou la salive. Il y a donc risque de contamination en cas de :

•rapports sexuels non protégés
•transfusion sanguine (de sang contaminé), mais ce risque est contrôlé en France par un dépistage systématique des donneurs de sang.
•piqûre avec des seringues contaminées, chez les toxicomanes ou le personnel médical (risque contrôlé par l’utilisation de matériel à usage unique)
•tatouages, piercing, scarification, coupures involontaires (lors de rasages chez le barbier par exemple) faits avec des instruments contaminés
•griffures entre enfants porteurs, petites coupures ou piqures faites par des rasoirs, ciseaux à ongles, brosses à dents contaminés et partagés …
•de mère à enfant pendant l'accouchement ou par allaitement si le lait maternel contient beaucoup de virus (particulièrement en Afrique et Asie).

En France, ce sont les transmissions par voie sexuelle et par voie parentérale (injections avec du matériel contaminé) qui sont majoritaires. Dans 30 % des cas, le mode de contamination reste inconnu.

SYMPTOMES

L’infection aigüe par l’hépatite B ne donne pas de manifestations apparentes dans la majorité des cas. Seules 40 % des infections aiguës par VHB vont s’accompagner de symptômes : fatigue, perte de l’appétit, douleurs abdominales, nausées et vomissements, syndrome grippal (fièvre et courbatures). Plus rarement, ces symptômes peuvent s’associer à une jaunisse (ou « ictère » en terme médical), et une coloration foncée des urines.

Que l’hépatite aigüe soit symptomatique ou non, elle va guérir spontanément en quelques semaines dans 90 % des cas, et les éventuels symptômes vont disparaitre progressivement. Dans cette situation, la maladie disparait donc sans traitement et c’est à postériori, à l’occasion d’une analyse de sang, que l’on apprend que l’on a été un jour infecté.

Dans de rares cas, l’hépatite B aigüe peut être sévère, voir même atteindre le stade d’hépatite aigüe fulminante (moins de 1% des cas). Cette forme d’hépatite B aigüe est mortelle 8 fois sur 10 en l’absence d’une transplantation hépatique en urgence.
Enfin, dans les 5 à 10% de cas restants, l’hépatite B persiste et devient chronique (chez les nourrissons, l’évolution vers une forme chronique se fait dans 90% des cas). Le virus persiste alors dans le sang, pendant des mois, des années, voir à vie. Ces formes chroniques s’accompagnent souvent de lésions du foie, menant à la cirrhose et au cancer (15 % à 25 % des porteurs chroniques).

TRAITEMENTS

Le traitement n’est utile que chez les porteurs d’une hépatite B chronique. Parmi les personnes porteuses d’une hépatite B chronique, 30 % ne présenteront aucun symptôme, car le virus est présent mais n’est pas actif. Dans 40% s’installe une hépatite chronique stable et persistante et dans 30% des cas une hépatite chronique évolutive et active. Ces personnes risquent le développement d’une cirrhose ou d’un cancer du foie et doivent être particulièrement surveillés. Le traitement prend alors toute son importance : s’il n’entraîne pas la guérison à ce jour, il permet néanmoins de ralentir la progression de la maladie, et d’éviter la survenue des complications.

PREVENTION

En France, la vaccination contre l’hépatite B est obligatoire pour les personnels exerçants dans des établissements de soins et de prévention. Elle est fortement recommandée chez les nourrissons, les enfants/adolescents non antérieurement vaccinés, et dans les populations à risque (entourage d’une personne porteuse chronique de l’hépatite B, personnes ayant plusieurs partenaires sexuels, usagers de de drogues par voie intraveineuse ou partageant du matériel (paille de sniff, pipes à crack…), , enfants/adolescents dans des institutions psychiatriques ou pour handicapés, séjours en pays de forte et moyenne endémie...)

La vaccination contre l'hépatite B a été adoptée dans de nombreux pays dans le monde et elle a apporté la preuve de son efficacité par une réduction rapide de l’incidence et de la mortalité par carcinome du foie (Taïwan, Italie, etc.).

En 1998, cette vaccination a été partiellement suspendue en France car elle a été alors soupçonnée de favoriser la survenue de certaines maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaque. Ce lien n'a jamais été prouvé malgré de nombreuses études menées sur le sujet. Les bénéfices apportés par la vaccination sont quant à eux clairement établis. Cette vaccination mise au point en 1976 a permis la disparition quasi totale de la maladie chez les soignants pour qui elle constituait un risque majeur. Dans les pays de forte endémie où la vaccination a été largement pratiquée comme Taiwan, elle a entraîné une diminution significative du nombre de cancers du foie.

(Sources : Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé INPES)

RESSOURCES THEMATIQUES :

www.Inpes.sante.fr
www.hepatites-info-service.org
www.invs.sante.fr

Co.D.E.S. 04 - Centre de ressources documentaires - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04 92 32 61 69 Fax 04 92 32 61 72

www.codes04.org

valerie.codes.ahp@wanadoo.fr

Hépatite B dépistage

Hépatite B. Les 5 bonnes raisons de se f...

03 juillet 2014


Prévention des risques liés à la baignade et à l'exposition solaire

Baignade à la plage ou à la piscine, balade en forêt, déjeuner en terrasse... l'été est le moment de l'année où chacun profite des actives et des loisirs en extérieur. C'est aussi, la période où les risques de noyades et ceux liés au soleil sont les plus élevés. Afin de passer un été en toute sérénité et sécurité, l'Institut national de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES) vous aide à protéger toute la famille, les enfants étant plus particulièrement vulnérables.

DESTINATION BAIGNADE

Piscine, lac, mer… les lieux de baignade sont nombreux mais les conseils de vigilances sont indispensables pour chacun. Chaque été, des noyades arrivent… Pour les enfants, le conseil primordial est de toujours les surveiller.

« Un enfant peut se noyer dans 20-30 centimètres d’eau. S’il tombe et se retrouve la tête dans l’eau, il ne pourra pas se relever. Particulièrement de 1 à 5 ans : dès qu’ils savent marcher, les jeunes enfants explorent leur environnement, souvent à l’insu de leurs parents, et sont attirés par l’eau. Attention, un enfant se noie souvent sans bruit et en moins de trois minutes. » rappelle le Dr Thanh Le Luong. Pour les adultes, il ne faut pas surestimer sa force physique. Après un déjeuner copieux ou une exposition prolongée au soleil, il faut rentrer lentement dans l’eau. « Il est important de suivre les consignes de sécurité indiquées sur les lieux de baignades. En respectant les zones de baignades autorisées, on limite les risques de noyade » conclut Thanh Le Luong.

Chaque année, les noyades font de nombreuses victimes. En France, entre le 1er juin et le 30 septembre 2012, 1 235 noyades accidentelles ont été recensées : 496 noyades ont été mortelles, dont 27 parmi les moins de 5 ans et 145 décès chez les plus de 65 ans.

L'application de recommandations simples comme l'apprentissage de la nage, la surveillance des enfants par un adulte, la prise en compte de son niveau physique avant la baignade ou le respect des zones de baignade autorisées permettrait d'éviter ces accidents. Face à ces risques, l'INPES a édité une brochure et une affiche "Se baigner, sans danger".

Les conseils spécifiques pour les piscines sont disponibles sur : www.prevention-maison.fr/accidents/#/piscine.


EXPOSITION SOLAIRE :

Par ailleurs, l'exposition aux rayonnements solaires ultraviolets (UV) et artificiels reste la première cause des cancers cutanés, dont le mélanome. 80 000 nouveaux cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année.

Si le soleil est le symbole des vacances réussies, il faut pour autant y faire attention. Le coup de soleil, vite arrivé sans protection, n’est pas anodin. Si la peau des adultes est fragile, celle des enfants l’est encore plus. Quelques conseils simples permettent à chacun de profiter du soleil en toute quiétude.

Avant tout départ, il est indispensable de mettre dans son sac :

•Chapeau, casquette, lunettes de soleil pour toute la famille
•T-shirt et short pour les enfants
•Crème solaire (indice minimum de 30)

Il est conseillé d’éviter la période la plus chaude pour s’exposer : entre 12h et 16h, le soleil est au plus haut dans le ciel et donc plus dangereux. Dehors, il est recommandé de rechercher des espaces ombragés. Quant aux bébés, ils ne doivent jamais être exposés directement au soleil.

L’efficacité de la crème solaire dépend de son utilisation, il faut en remettre régulièrement et après chaque baignade. Pourtant, seuls 15% des Français renouvellent son application toutes les 2 heures lors d’une journée ensoleillée d’été. Le réflexe crème solaire est à garder pendant toute la période des vacances. Le bronzage est une «barrière» naturelle fabriquée par la peau pour se protéger du soleil. Il représente un indice de protection entre 3 et 5, mais est superficiel et ne filtre qu’une partie des UV. Une peau bronzée est moins sensible aux coups de soleil, mais n’est pas protégée contre le risque de cancer.

« On se protège mieux des méfaits du soleil en suivant l’ensemble de ces gestes. Ces gestes sont importants à suivre pour les enfants. Il ne faut pas oublier que jusqu’à la puberté, la peau des enfants est fine et le système pigmentaire immature, ce qui les rend plus vulnérables aux effets cancérogènes des rayons UV. » conclut le Dr Thanh Le Luong, directrice générale de l’Inpes.

Source : Insitut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES)

Plus d’information sur le site vous pouvez vous rendre sur le site : www.prevention-soleil.fr

  • Publics : Tout public

Co.D.E.S. 04 - Centre de Ressources documentaires 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04 92 32 61 69 Fax 04 92 32 61 72

www.codes04.org

valerie.codes.ahp@wanadoo.fr

Brochure "Se baigner, sans danger&q...

Dépliant "Risques solaires, ce qu'i...

09 juillet 2014


Ateliers d'échanges de pratiques "Que peut-on évaluer d'une animation avec la méthode du photolangage ? L'analyse photo : où porter son regard ?

Pré requis : Avoir suivi une formation à la méthode photolangage

Jeudi 27 Novembre 2014
de 9h à 17h à Digne les Bains (lieu à déterminer)

Ces ateliers permettent aux différents acteurs en éducation pour la santé de se rencontrer afin de découvrir des outils pédagogiques.

Ces rencontres permettent aux acteurs d'échanger sur la réalité de leurs pratiques professionnelles et de porter un regard commun sur des situations concrètes.

La réflexion a lieu dans le cadre d'un groupe de personnes souhaitant mutualiser leurs expériences et leurs compétences autour de thématiques de santé et/ou se perfectionner à la méthodologie et à l'évaluation de projets en éducation et promotion de la santé.

Objectifs :
Favoriser la réflexion collective et les échanges d'expériences, en pluridisciplinarité, sur des thématiques de santé publique d'une part mais également sur la méthodologie, la mise en oeuvre et l'évaluation de projets en éducation et promotion de la santé.

La participation à la journée n'est possible que sur inscription.

L'inscription sera prise en compte dès réception du chèque de 50 € qui sera restitué à l'issue de la formation.

Une confirmation de votre inscription vous parviendra par mail.

Le nombre de place est limité à 15 personnes.

Merci de diffuser cette information à tout votre réseau.

  • Intervenants : Melle Emilie DEMOND, Chargée du Pôle de compétences
  • Publics : Professionnels et bénévoles du champ de l'éducation pour la santé, du sanitaire, du social et de l'éducatif : porteurs ou coordonnateurs de projets de prévention, de promotion de la santé sur toutes thématiques de santé (environnement, travail, citoyennet

Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04 92 32 61 69 Fax 04 92 32 61 72

www.codes04.org

codes.ahp@wanadoo.fr

Porgamme

Bulletin d'inscription

02 juillet 2014


LE TUBE

N'hésitez plus Inscrivez-vous pour recevoir LE TUBE sur votre boite mail

Le Tube est une lettre électronique conçue à partir des références de Bib-Bop ; il s'adresse aux acteurs de la promotion de la santé des secteurs social, éducatif et sanitaire. Edité trois fois par an, il valorise un florilège de documents organisés en différentes rubriques :

En Scène : un document phare sur une thématique

Le Hit : nouveautés

Le Medley : lien entre une référence méthodologique et un outil pédagogique

En Coulisse : trucs et astuces de Bib-Bop

Si vous souhaitez recevoir cette lettre électronique, pensez à vous abonner en vous rendant sur le lien ci-dessous et à informer vos collègues. Les numéros précédents (Juin et Octobre 2013) sont accessibles sur le site du Co.D.E.S. 04 sur la page d'accueil ou dans l'onglet "Documentation". Le numéro 3 pour l'année 2014 vient de paraitre http://www.bib-bop.org/le_tube/inscription.php

Co.D.E.S. 04 - 42 Bou;levard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04.9232.61.69 Fax 04.92.32.61.72

www.codes04.org

valerie.codes.ahp@wanadoo.fr

LE TUBE N°3

19 mai 2014


Ecrire et valoriser des actions en éducation et promotion de la santé et Atelier d'échanges de pratiques en éducation et promotion de la santé sur la recherche documentaire et l'amélioration des écrits autour des projets

Les 29 et 30 septembre et le 15 décembre 2014
de 9h à 12h30 et de 14h à 16h30 à la M.G.E.N. (les 29 et 30 septembre ) Rue des Cabanons à Digne les Bains et l'Atelier d'échanges de pratiques le 15 décembre 2014 au Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo à Digne les Bains

Cette formation est proposée dans le cadre du Pôle régional de compétence en éducation pour la santé.

Valoriser son action, ce n'est pas... se mettre en avant ! c'est ajouter de la visibilité et de la lisibilité à un projet, c'est faire connaître les méthodes, le sens et les valeurs, les difficultés et les réussites de son projet.
Ecrire permet le partage, la réflexion avec d'autres acteurs ; mais aussi, pour soi même, de prendre du recul, de la distance pour objectiver sa pratique.

Cette formation de 2 jours (les 29 et 30 septembre 2014) a pour visée d'inciter les stagiaires à la valorisation des actions et activités en éducation pour la santé.

Une troisième journée (facultative) vous est proposée afin de poursuivre le travail d'écriture dans le cadre d'un atelier d'échanges de pratiques (le 15 décembre 2014).

A l'issue de cette formation, chaque stagiaire sera en mesure de comprendre l'importance de valoriser son action, d'entrevoir le mode de communication le plus adapté à son action.

LES OBJECTIFS :
- Evaluer son rapport à l'écriture professionnelle
- Découvrir les notions importantes de la communication écrite et de l'écriture d'article en éducation pour la santé
- Identifier l'intérêt, l'utilité à écrire en éducation pour la santé pour ses actions et projets de terrain
- Connaître une méthodologie de base, des repères pour la communication et le travail d'écriture en éducation pour la santé

Suite aux échanges et besoins formulés lors des précédentes formations "Aide à l'écriture" et "méthodologie de projet", nous vous proposons en complément une journée d'échanges de pratiques de suivi le 15 décembre 2014.

Cet atelier d’échanges de pratiques offre un temps supplémentaire de suivi de la pratique sur les écrits autour de son projet et la recherche documentaire qui permet d’améliorer ses éléments de contextualisation, de justification, d’évaluation et de valorisation d’un projet.

- Les écrits autour du projet : le projet rédigé, le rapport d’auto-évaluation, l’écrit de valorisation, publication du projet (où j’en suis ? quels sont mes besoins ?quelles améliorations possibles ?)
- Aide à la recherche documentaire : découverte des ressources disponibles (BIB/BOP, Difenligne, Oscar....), méthodes de recherches affinées.
- Définir, préciser ses objectifs de recherche afin d’optimiser et d’organiser sa recherche documentaire.
- Affiner et améliorer l'éfficacité de sa recherche.

Modalités d’animation :
Interactions, participation active des participants, contenus et organisation adaptables à partir des besoins des participants. Mise à disposition du centre de ressources documentaires du CoDES 04 et de la chargée de documentation.

Cette formation est gratuite, elle est organisée dans le cadre du Pôle régional de compétences en éducation pour la santé. Elle est financée par l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES).

La participation à la journée n'est possible que sur inscription. Une confirmation de votre inscription vous parviendra par mail.

Attention : Votre inscription à la formation ne pourra être prise en compte qu’après réception d’un chèque de caution de 50 €.

Merci de diffuser cette formation à tout votre réseau.



  • Intervenants : Melle Emilie DEMOND, Chargée de projets du pôle de compétences en éducation pour la santé du Co.D.E.S. 04 et Mme Valérie MAUREL, Chargée de documentation du Co.D.E.S. 04
  • Publics : Professionnels et bénévoles du champ de l'éducation pour la santé, du sanitaire, du social et de l'éducatif ; porteurs ou coordonnateurs de projets de prévention, de promotion de la santé sur toutes thématiques de santé (environnement, travail, citoyennet

Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04 92 32 61 69 Fax 04 92 32 61 72

www.codes04.org

codes.ahp@wanadoo.fr

Programme

Bulletin d'inscription

02 juillet 2014


Supports d'information sur les risques liés à la canicule pour les personnes déficientes visuelles et auditives

Dans le cadre du Plan canicule, L'institut National de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) et le Ministère chargé de la santé renouvellent leur campagne d'information et de prévention des risques lié aux fortes chaleurs.

Documents à votre disposition :

- Brochure d'information sur la canicule en gros caractères (à destination des personnes malvoyantes)
- Brochure d'information sur la canicule en braille (pour les personnes aveugles)
- Dépliant d'information sur la canicule, en une version très visuelle (adaptée aux personnes sourdes dont l'accès à la langue française est difficile)
- Deux spots en langue des signes sont également mis à disposition sur le site internet de l'INPES

Ces documents restent conformes aux nouvelles recommandations qui vont être émises par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP).

Il vous est possible de vous procurer ces documents en prenant contact avec le Co.D.E.S. 04 soit par téléphone, fax, mail ou courrier.

Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél; 04 92 32 61 69 Fax 04 92 32 61 72

www.codes04.org

codes.ahp@wanadoo.fr

Dépliant "La canicule et nous"

05 mai 2014


Colloque « Les arts au service de l’éducation pour la santé »

Musique, théâtre, photo, danse, exposition, cinéma - Quelle plus value ? Comment s’en saisir ?

Vendredi 17 octobre 2014
Lieu à préciser

Une date à retenir dans vos agendas !!!!!

Le Comité Départemental d'Education pour la Santé des Alpes de Haute-Provence a le plaisir de vous inviter à la prochaine Journée d'échanges départementale intitulée :

"Les arts au service de l'éducation pour la santé"
Musique, théâtre, photo, danse, exposition, cinéma - Quelle plus value ? Comment s’en saisir ?

qui aura lieu le vendredi 17 octobre 2014.

Cette journée est organisée dans le cadre du Pôle régional de compétences en éducation pour la santé et financée par l'INPES (Institut National de Promotion et d'Education pour la Santé.


L’éducation pour la santé suppose un travail à différents niveaux –savoir, savoir être ou savoir faire. Différents niveaux d’objectifs sont également à l’œuvre – la prise de conscience, l’analyse ou l’appropriation/expérimentation-intégration. Ces différents niveaux peuvent se combiner entre eux ; il importe d’être au clair avec ce que l’on attend d’une action. C’est seulement si l’on travaille sur la durée, aux différents niveaux que l’on peut espérer conférer aux populations la capacité à assurer un pouvoir accru sur leur santé et les déterminants de celle-ci. En quoi les outils artistiques peuvent-ils favoriser des choix éclairés et l’évolution vers des comportements plus favorables à la santé ? Comment se saisir des approches artistiques, avantages, limites ?

Cette journée départementale d’échanges vous propose de vous laisser saisir, interpeller, immerger au cours d’une première partie de découverte et voyage au cœur de médias artistiques. Dans un second temps, nous vous proposerons d’échanger sur les avantages, limites des supports artistiques en éducation pour la santé à partir de témoignages d’acteurs de terrain.

En définitive, nous vous invitons à un espace de partage, de rencontre et de réflexion placée sous le signe des arts, de l’innovation, de l’originalité en promotion de la santé. Dans cette perspective, cette journée se déroulera en lien avec le premier Festi voix de PACA. Des intermèdes musicaux réalisés par des artistes en situation de handicap vous emmèneront au-delà du « handicap », de la différence et à l’accès à art pour tous !

Le programme vous parviendra prochainement. Vous pouvez déjà vous inscrire.

Merci de diffuser cette information à tout votre réseau.

Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04.92.32.61.69 Fax 04.92.32.61.72

www.codes04.org

codes.ahp@wanadoo.fr

17 avril 2014


Catalogue des formations 2014 des Comités d'Education pour la Santé de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Formations proposées dans le cadre du Pôle régional de compétences en éducation pour la santé avec le soutien financier de l'INPES

Dans le cadre des missions du Pôle de Compétences en Education pour la Santé, le réseau CRES/CO.D.E.S. constitue une plate-forme opérationnelle de ressources et de services en éducation pour la santé autour de trois axes :

- la formation
- le conseil en méthodologie et en évaluation
- la documentation

Un catalogue regroupant toutes les formations organisées par le réseau en région PACA a été réalisé pour l'année 2014. Les formations proposées par le Co.D.E.S. 04 sont décrites de la page 15 à la page 17.

Pour les dates et lieux des formations du Co.D.E.S. 04 (certaines modifications ayant été apportées). Une communication des différentes formations vous parviendra par mail au fur et à mesure.

Melle DEMOND Emilie, Chargée de projets du Pôle régional de compétences en éducation pour la santé - Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04.92.32.61.69 Fax 04.92.32.61.72

www.codes04.org

codes.ahp@wanadoo.fr

Catalogue des Formations 2014

20 janvier 2014


Calendrier "Tous à table 2014"

Des calendriers "TOUS A TABLE" 2014 sont disponibles au Co.D.E.S 04.

Le programme alimentation et insertion (PAI) est une déclinaison de Programme national nutrition santé (PNNS). Il s'adresse aux personnes en difficulté qui recourent à l'aide alimentaire afin d'une part, d'améliorer leur équilibre nutritionnel en diffusant de façon adaptée les préconisations du PNNS et d'éviter les carences et les pathologies liées à une alimentation déséquilibrée, et d'autre part de retisser des liens en favorisant, autour de l'alimentation, toutes les actions créatrices de lien social et d'insertion.

C'est pourquoi il a été crée les calendriers "TOUS A TABLE !".

Les calendriers sont destinés aux bénéficiaires de l'aide alimentaire. Ils présentent des recettes élaborées par des usagers de cette aide, des jeux pour les enfants, ainsi que des recommandations nutritionnelles issues du Programme National Nutrition Santé (PNNS).

Pour vous les procurer merci de bien vouloir compléter le bon de commande ci-joint et de le renvoyer au Co.D.E.S. 04 soit par mail, par fax ou par courrier.

Co.D.E.S. 04 - Centre de Ressources documentaires 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04.92.32.61.69 Fax 04.92.32.61.72

www.codes04.org

valerie.codes.ahp@wanadoo.fr

Bon de commande

14 janvier 2014


L'accompagnement méthodologique en promotion et éducation pour la santé

Dans le cadre du Pôle régional de compétences en promotion et éducation pour la santé du Co.D.E.S. 04

Le réseau CRES/Co.D.E.S Paca est porteur du Pôle Régional de compétences en promotion et éducation pour la santé.

Ce Pôle est financé par l'INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé). Il vous offre la possibilité d'être accompagné, suivi dans vos projets de façon individualisée en complément des activités de formations.

Veuillez trouver ci-joint la plaquette descriptive de ces accompagnements méthodologiques.

Melle Emilie DEMOND - Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04.92.32.61.69 Fax 04.92.32.61.72

www.codes04.org

codes.ahp@wanadoo.fr

Plaquette de présentation de l'accompagn...

06 décembre 2013


Adhésion au Co.D.E.S. 04

L'Année 2014 vient de commencer, nous vous invitons à renouveler votre adhésion (si cela n'est pas déjà fait).

L’adhésion au Co.D.E.S. 04 permet aux utilisateurs de bénéficier des services du Co.D.E.S. 04 et de soutenir la promotion de la santé. Cette adhésion vous permet :

- D’avoir accès au Centre de Ressources documentaires
- D’emprunter gratuitement des ouvrages, des dossiers documentaires, des actes et des outils pédagogiques (cassettes vidéo, DVD, mallettes…) pour une dure de 15 jours.

Un chèque de caution de 30 € est demandé en contrepartie rendu à la restitution des documents. Pour certains outils le montant de la caution est calculé en fonction du prix d’achat de l’outil.

- Bénéficier d’accompagnements méthodologiques personnalisés
- Recevoir la lettre électronique et les bulletins d’informations
- D’être informé des actualités du Co.D.E.S. 04

Jusqu’à la fin de l’année 2012 cette cotisation était mise en place sur l’année scolaire. A la demande de notre Expert-comptable et de notre commissaire aux comptes cette cotisation est mise en place sur l’année civile du 1er janvier 2014 jusqu’au 31 décembre 2014 afin de faciliter notre comptabilité.

Nous vous joignons le bulletin de renouvellement d’adhésion qui est à compléter et à nous renvoyer accompagné de votre règlement.

Nous restons à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Mme Valérie MAUREL
Chargée de documentation
Centre de ressources documentaires du Co.D.E.S. 04

Co.D.E.S. 04 - 42 Boulevard Victor Hugo 04000 DIGNE LES BAINS Tél. 04.92.32.61.69 Fax 04.92.32.61.72

www.codes04.org

valerie.codes.ahp@wanadoo.fr

Bulletin d'adhésion au Co.D.E.S. 04

20 janvier 2014


Promotion de la santé des jeunes en insertion

- Objectif principal :
Promouvoir des comportements favorables à la santé auprès des jeunes de 14 à 25 ans en formation, insertion ou placés en foyer et participer ainsi à leur insertion sociale.

- Objectifs intermédiaires :
1- Soutenir l’équipe éducative dans la réalisation d’un projet santé auprès des jeunes afin qu’elle en assure l’accomp...

Les partenaires :
- Mission locale
- Organismes de formation (Ligue de l'enseignement, Greta, etc....)
- M.E.C.S.
- P.J.J.

Pour plus de renseignements veuillez contacter le CoDES 04.

Pourquoi arrêter de fumer ?

Dépliant

Dépliant d'information regroupant les arguments en faveur de l’arrêt, les risques liés au tabagisme, le taux de mortalité en France, les dangers pendant la grossesse, les dangers du tabagisme passif, les composants de la fumée de cigarette, comment savoir si on est dépendant, les trois formes de dépendances (environnementale ou comportementale, psy...

© CoDES 04 - Comité Départemental d'éducation pour la santé des Alpes-de-Haute-Provence / Mentions légales / Crédits